Devant la prise de conscience que les voitures n'émettaient pas que du CO2, les pouvoirs publics européens se sont penchés sur les  émissions polluantes en créant en 1992 les normes Euro.

Les constructeurs ont travaillé parallèlement sur l'amélioration des performances du moteur (diminution de la consommation entre autre) et sur les systèmes antipollution en aval du moteur, sur les gaz d'échappement.

Les pétroliers ont aussi oeuvré de leur côté avec l'apparition de l'essence sans plomb fin des années 80, la disparition de l'essence avec plomb au 1er janvier 2000, le dévéloppement d'additifs de plus en plus performant pour réduire la consommation et les émissions polluantes et la désulfuration du diesel (pas encore obligatoire en France).


Les moteurs essence ont été les premiers touchés avec la norme EURO1 en 1992 qui a entraîné la généraliation despots catalytiques.

Aujourd'hui, avec la norme EURO5, ce sont les moteurs diesel qui sont particulièrement visés et qui devront adopter pour une grande partie d'entre eux les filtres à particules et/ou les filtres DeNOx dès 2009. 

Les systèmes antipollution ne sont efficaces que moteur chaud voire très chaud, c'est à dire généralement 5 à 10 minutes après avoir démarré.