Le GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié ou Gaz de Propanes Liquéfiés) a les caractéristiques suivantes :

  • un mélange de 40 % de propane et 60 % de butane en été, l’inverse en hiver,
  • un composé, le butane qui gèle en hiver vers 0°C, qui est plus énergétique mais plus polluant,
  • c'est un dérivé pétrolier pour une partie,
  • nécessité d’un réseau de distribution dédié,
  • engendre une surconsommation de 20 % / à l’essence,
  • émet de 10 à 15 % de moins de CO2 que l'essence, très peu de NOx mais plus de monoxyde de carbone CO,
  • en croissance en Europe (UK, Allemagne & Pologne) pour des raisons d'incitation fiscale et de péages urbains,
  • est en concurrence avec les besoins de chauffage et de cuisson,
  • assèche les moteurs et engendre des problèmes moteur très régulièrement.


Conclusion


Le GPL a été un substitut intéressant pendant près de 30 ans. Mais les problèmes de fiabilité et de casse moteur tout comme la surconsommation ont été rédibitoires et ont amené la majorité des constructeurs à abandonner la production en série. Cette démarche a signé la mort du GPL à grande échelle. D'autant qu'un carburant en apparence proche dispose de qualités encore supérieures : le GNV.