La crise automobile que traverse le Japon, les individus et surtout les jeunes ne sont plus intéressés par la voiture et n'en n'achètent plus, amène ses constructeurs à repenser le concept de déplacement individuel.

Cette crise atteint l'Europe et les USA. Tous les constructeurs ont du souci à se faire. Il leur faut redonner du sens à la voiture, pas des chevaux mais des valeurs morales.

L'ère de l'éconogie, développer l'activité économique tout en économisant les ressources naturelles et en respectant la terre, s'ouvre.

L'éconogiste est un consommateur favorable au progrès, à l'économie de marché mais économe des ressources et qui rejette le côté doctrinaire et retour en arrière de l'écologiste mais y puise son respect pour la terre et la vie. C'est le consommateur et l'acteur du développement durable.

Ce sera à lui de décider de nos futurs modes de transport.