En modernisant les motorisations, les constructeurs ont, au fil du temps, réussi à diminuer la consommation de carburant. Ils ont ainsi prouvé que l'économie agissait positivement sur l'écologie.

Ces mêmes constructeurs n'ont pas investis les mêmes moyens selon le type de moteur.

Le moteur électrique restitue 90 % de l'énergie qu'il consomme pour faire avancer le véhicule. Le moteur thermique diesel ou essence ne restitue que 25 à 30 % ! La majorité de l'énergie disparaît sous forme de chaleur et de frottement.

Il apparait alors que certains carburants sont plus propres que d'autres.